UN TOUCHANT MESSAGE

«Qui ne demande rien n’a rien»: Bettina Schmutz n’est pas en phase avec ce dicton. Cette cliente d’ELCO de longue date est si satisfaite de la sympathie et de la qualité du travail de son technicien de service Vito Lisi qu’elle a tenu à faire son éloge dans un e-mail adressé au centre de service.

Chaque jour, plus de 1 000 chauffages ELCO font l’objet d’une maintenance. Les 400 techniciennes et techniciens de service contrôlent l’état, le fonctionnement et la sécurité des installations, remplacent les pièces d’usure et signalent les problèmes éventuels. Depuis exactement 20 ans, Vito Lisi fait partie de l’équipe de la région de Saint-Gall. Bettina Schmutz est l’une de ses clientes.

 

Nouvelle maison, qualité identique
Elle vit avec son compagnon à Herisau depuis fin 2018. «Pour des raisons professionnelles, nous avons quitté l’Oberland bernois pour le pays d’Appenzell, et y avons construit cette maison pendant un semestre. Mais comme nous venions d’arriver, nous ne savions pas quels artisans choisir, et avons donc eu quelques surprises», rapporte Bettina Schmutz. Les travaux n’ont pas toujours été réalisés dans les délais impartis et avec la qualité requise, et même en termes de flexibilité certains professionnels laissaient parfois à désirer.
Le projet de construction comprenait une nouvelle cuisine, la démolition et le déplacement de murs porteurs et la pose d’un nouveau revêtement de sol. Les travaux se sont étirés sur plus de six mois. En revanche, aucune modification n’a été requise dans la chaufferie. En effet, la chaudière à gaz ELCO existante, qui date de 1993, remplit encore aujourd’hui parfaitement son office. «Dans la maison précédente, nous avions déjà un chauffage ELCO, et nous en étions très satisfait», glisse Bettina Schmutz en ajoutant: «Et comme la propriétaire précédente avait fait réaliser l’entretien chaque année, nous avons pu reprendre cette appareil l’esprit tranquille.»

 

Satisfaction totale
Le technicien de service est lui aussi resté le même. Vito Lisi continue de s’occuper de l’installation. Bettina Schmutz confie que ses mauvaises expériences durant les travaux lui ont appris à valoriser sa fiabilité. Après l’entretien périodique du chauffage cet été, elle a écrit un e-mail au centre de service ELCO: «Vito Lisi est l’un des artisans les plus compétents et sympathiques qui soit passé par chez nous depuis plus de trois ans. Je suis chaque fois impressionnée par son ton amical et détendu, son apparence soignée et ses compétences.»
Le technicien de service est ravi de ces compliments: «C’est le contact avec les clientes et clients qui donne de l’intérêt à notre travail. Et si en plus on reçoit de tels compliments, cela rend le travail encore plus agréable.» Pour Bettina Schmutz, c’était bien naturel: «Je trouve qu’on ne devrait pas uniquement se plaindre quand quelque chose ne va pas. Quand un produit ou un service nous satisfait, il faut aussi le dire.»

 

Du matériel robuste
Jusqu’à maintenant, la chaudière à gaz ELCO remplit sa mission sans problème, mais requiert un peu de tact, comme l’explique Vito Lisi: «Pour un appareil si ancien, il n’y a plus toutes les pièces de rechange depuis longtemps. C’est pourquoi je suis très prudent quand je le démonte puis le remonte.»